Aller au contenu Skip to footer

No more tax… cut !

D’où les leaders républicains tiennent-ils cette idée fixe qui leur sert d’Alpha et d’Omega selon laquelle la seule voie possible est de réduire les dépenses publiques et ne pas augmenter les taxes, voire les réduire ? A l’occasion de la campagne, les 8 candidats en liste n’arrêtent pas de la répéter espérant que la bonne vieille méthode du docteur Coué fasse son effet, c’est-à-dire la transforme en vérité absolue. Abordant le sujet, les conservateurs n’ont pas peur d’utiliser des termes excessifs comme lutte des classes (class warfare) pour connoter la mesure et effrayer le « bon peuple ».

Une nouvelle enquête réalisée par l’institut Gallup corrobore les précédentes montre qu’elle n’est pas partagée par une très grande majorité : 70 % des Américains sont favorables à la suppression de niches fiscales accordées à nombre d’entreprises et 66 % approuvent une augmentation des impôts sur les personnes et les familles gagnant respectivement plus de 200 000 dollars et 250 000 dollars par an.

 

Au moment où Barack Obama vient de dévoiler son nouveau plan pour créer des emplois dont une partie concerne l’augmentation des impôts,  mesure baptisée de Warren Buffett tax suite à de multiples déclarations de ce dernier  où il indiquait qu’il ne trouvait pas normal que sa secrétaire paye plus d’impôts que lui (proportionnellement à ses revenus bien sûr). A ce jour rien n’indique que ce projet de loi transmis le 8 septembre dernier soit mis en débat au Congrès.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Cu5B-2LoC4s]

Il ne surprendra personne que les démocrates soient largement favorables à ces deux mesures (respectivement 86 et 85 %), mais même sur la première mesure concernant une augmentation des taxes aux entreprises en supprimant des niches fiscales est approuvé par une majorité de Républicains. Concernant la seconde – augmentation des riches pour simplifier -, ils ne sont plus que 41 %.

Leave a comment

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies