Aller au contenu Skip to footer

Coup de tabac annoncé chez les démocrates

Tous les clignotants sont au rouge et les démocrates sont en très mauvaise posture pour les élections du 2 novembre. Les niveaux de satisfaction et de confiance à l’endroit du président, du Congrès et d’autres institutions majeures comme la Cour suprême sont au plus bas.

Le moral des Américains au plus bas… ou presque
Des élections Midterm qui s’annoncent très difficiles

Un nouvel indicateur publié par l’Institut Gallup renforce encore l’idée que l’on va assister à un changement massif dans la composition des deux Chambres. La Chambre des représentants pourrait bien changer de camp politique et rien n’est sûr concernant le Sénat où Obama avait pourtant démarré son mandat avec la supermajorité des 60 sièges.

Le dernier sondage réalisé par l’institut de sondage pose deux questions :

1.      Pensez-vous que la majorité des élus du Congrès méritent d’être réélus ?

2.      Pensez-vous que l’élu de votre district (pouvant être réellement un district dans le cas des Représentants et de l’État s’il s’agit d’un sénateur) mérite d’être réélu ?

La première observation concerne le décalage entre le jugement général et particulier. Pour le dire d’une manière imagée : « tous pourris sauf mon député ». Il y a une différence de près de 20 points entre les deux appréciations.

Selon les électeurs inscrits, seulement 33 % des élus du Congrès mériteraient d’être réélus, c’est le plus faible niveau depuis que l’institut de sondage pose la question, c’est-à-dire 1992. En 1994, première midterm sous l’ère Clinton qui a marqué une cuisante défaite des démocrates, ils étaient 38 %, tout comme en 2006 où l’on a connu la situation inverse.

De même, seulement 51 % des électeurs inscrits pensent que leur représentant  (représentant ou sénateur) mériterait d’être réélu,, cela peut paraître beaucoup, c’est le niveau le plus faible depuis 18 ans. Le précédent minimum avait été observé en 1994.

Ces faibles taux sont donc d’autant plus préoccupants pour les démocrates puisqu’ils sont prioritaires et que donc cela s’applique à eux plus fortement.

Évidemment, le clivage entre démocrates et républicains est extrêmement fort d’un point de vue général : 59 % des démocrates pensent que les membres du Congrès méritent  d’être réélus alors que les républicains ne sont que 21 %.

Lorsqu’il s’agit de leur représentant, l’écart est beaucoup moins important : 63 % des démocrates pensent que leur représentant ou leur sénateur devrait être réélu et 47 % des républicains.

Leave a comment

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies