Aller au contenu Skip to sidebar Skip to footer

Tag: Obama

Cauchemar pour le protocole de la Maison Blanche

« Les affaires privées doivent être traitées en privé » avait déclaré François Hollande lors de sa conférence de presse de janvier dernier.  Et il avait ajouté qu’il clarifierait sa situation avant son voyage officiel aux Etats-Unis. C’est ce qu’il a fait par l’intermédiaire d’un communiqué laconique et que certains ont qualifié de lourdement machiste. L’histoire est-elle…

Read more

Rush Limbaugh sur les nominations récentes d’Obama

Le raisonnement de Rush Limbaugh est simple (Limbaugh On Obama Appointments: "None Of These Women Are Qualified"). Simpliste ? Avril Haines, Susan Rice, Samantha Power… toutes ces femmes viennent d’être nommées respectivement directeur adjoint de la CIA, National Security Adviser et ambassadrice des Etats-Unis aux Nations Unies alors qu’elles sont incompétentes et non qualifiées pour le…

Read more

Les Américains ne souhaitent pas les coupes budgétaires automatiques

Bis Repetita… A l’été 2011, en échange de l’augmentation du plafond de la dette, le Speaker de la Chambre des Représentants  John Boehner a négocié un accord qui plaçait cette coupe automatique des dépenses baptisée « Sequestration ». A la fin de l’année 2012, Barack Obama a bénéficié d’un sursis dans l’application de cette stupide mesure. Mais voici venue l’heure de vérité et si le Congrès ne vote la loi d’ici ce soir, la séquestration se mettra en œuvre. Selon les termes de ce mécanisme, les dépenses fédérales seraient coupées de 1 200 milliards de dollars entre mars 2013 et mars 2021. Les Etats verraient immédiatement réduite les fonds verser par le gouvernement fédéral. De même, le budget du Pentagone serait réduit à la baisse. Mais apparemment, nombre de républicains préfèrent la politique du pire plutôt que de négocier un compromis visant à adopter une approche équilibrée entre augmentation des impôts, réduction des niches fiscales et réduction des dépenses.

Read more

Une inauguration en deux temps

Ce n’est pas la valse à trois temps, mais l’inauguration à deux temps : un serment prêté en privé à la maison Blanche hier et aujourd’hui devant le Capitole et 800 000 Américains. La raison ? Tout simplement parce que le 20 janvier est tombé un dimanche. C’est la septième fois qu’un tel événement intervient. La première fois que cet événement est arrivé, James Monroe a consulté la Cour Suprême qui a convenu d’organiser la cérémonie le lendemain.

Read more

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies