Aller au contenu Skip to sidebar Skip to footer

Tag: politique étrangère

Dix morceaux choisis de débats sur la politique étrangère

Dans l’optique du troisième débat le 22 octobre prochain qui sera centré principalement sur les sujets de politique étrangère, le magazine Foreign Policy publie une sélection des 10 passages des débats présidentiels (The All-Time Top 10 Debate Moments on Foreign Policy) consacrés à ces sujets qui, en général, n’intéressent pas beaucoup les américains. Kennedy/Nixon : 1960 La politique étrangère dominée par la guerre froide et l’Union Soviétique. Une rhétorique assez simple peut être développée. [youtube=http://www.youtube.com/watch?v=C6Xn4ipHiwE&feature=player_embedded#!]

Read more

Obama est-il faible ?

23 octobre1« Ni oui, ni non, mais ne serait-ce que poser la question à des conséquences et met en cause la crédibilité de Barack Obama chez ses alliées et, ce qui est plus grave, chez ses ennemis », telle est l’opinion de Simon Serfaty, professeur à l’université de Norfolk et titulaire de la Chaire Brzezinski au CSIS, un think tank basé à Washington, exprimé sous forme de conclusion d’une conférence co-organisée par l’IFRI et la French-American Foundation. Neuf mois après sa prise de fonction, l’« audace » du président Obama qui s’appuie sur une rhétorique brillante semble avoir trouvé ses limites. Mais cela n’est pas trop surprenant car « tout différent de George W. Bush qu’il soit, Barack Obama est prisonnier de deux facteurs : l’héritage de son prédécesseur et le contexte international ». Pour Simon Serfaty, ce contexte revêt trois dimensions :
  1. Le monde unipolaire est fini et a laissé place à un environnement multipolaire dans lequel aucun pays ne peut se passer d’alliés ;
  2. La mondialisation galopante a aboli le temps et l’espace et a créé un monde dans lequel le « long terme n’a plus le temps de prendre son temps » ;
  3. Depuis le 11 septembre 2001 (9/11), le monde est réglé par une nouvelle normalité sécurité.

Read more

Vers une nouvelle politique étrangère américaine ?

24 juin logoIs it more of the same or is there any major change in the american foreign policy ? Telle est la question centrale à laquelle ont essayé de répondre John Negroponte, ancien  secretaire  d’Etat adjoint et ancien ambassadeur des Etats-Unis aux Nations Unies et en Iraq et François Bujon de l’Estang, président  de Citigroup France, ancien ambassadeur de France à Washington et deux journalistes américains, Edward Cody du Washington Post et Axel Krause, à l’occasion du cycle de séminaire sur les Etats-Unis organisé par l’Ifri et la French-American Foundation. Première remarque à laquelle on ne peut qu’adhérer : la montagne des problèmes auxquels est confrontée l’administration en place, An Himalaya of problems pour reprendre l’expression de François Bujon de l’Estang. Pourquoi ne faut-il pas s’attendre à un changement radical de la politique étrangère américaine et cela pour deux raisons majeures. D’abord, celle-ci est définie par la défense des intérêts américains, ensuite elle est déterminée à « 90% » par les événements. Sur ce point, ce qui se passe actuellement en Iran est exemplaire. Qui aurait pu prévoir les événements qui ont suivi les élections en Iran ? Dans le cadre d’une politique générale sur cette question, il a bien fallu que Barack Obama prenne une position. Et il l’a fait d’une manière qui n’a pas manqué de surprendre en ne prenant pas vraiment parti pour l’un ou pour l’autre.

Read more

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies