Aller au contenu Skip to footer

La montée en puissance du télétravail

Entre 2019 et 2021, le nombre de personnes travaillant principalement à domicile a triplé, passant de 5,7% (environ 9 millions de personnes) à 17,9% (27,6 millions de personnes) dans les villes de plus de 65 000 habitants. C’est ce qu’indique l’institut Gallup dans une récente enquête. Le télétravail ou plutôt le travail à domicile s’est donc largement développé pendant la période la pandémie mais il reste néanmoins encore assez marginal.

La répartition est très différente selon la zone géographique. Près de la moitié (48,3%) des travailleurs du district de Columbia travaillaient à domicile, le pourcentage le plus élevé. Les États ayant le pourcentage le plus élevé de travailleurs à domicile étaient Washington (24,2%), le Maryland (24,0%), le Colorado (23,7%) et le Massachusetts (23,7%).

« Le travail et les déplacements domicile-travail sont au cœur de la vie américaine, de sorte que l’adoption généralisée du travail à domicile est une caractéristique déterminante de la pandémie de COVID-19 », commente Michael Burrows, statisticien à la Direction des statistiques sur les trajets au travail et la migration du Bureau du recensement.  

Avec plus de personnes travaillant à domicile et moins de déplacements en véhicule privé, le temps moyen de trajet aller simple pour se rendre au travail est tombé à 25,6 minutes en 2021, parmi les temps les plus courts de la dernière décennie. Le trajet moyen était de deux minutes plus court que la moyenne de 27,6 minutes en 2019.

En 2021, environ 68 % des travailleurs se rendaient seuls au travail, comparativement à environ 76 % en 2019. Cela correspondait à près de 15 millions de personnes de moins se déplaçant seules en véhicule privé, soit 119 153 349 en 2019 contre 104 650 121 en 2021.

Les déplacements domicile-travail en transport en commun ont diminué d’environ la moitié, passant de 5 % des travailleurs en 2019 à 2,5 % en 2021, le pourcentage le plus faible de travailleurs se déplaçant en transport en commun jamais enregistré par l’ACS.

Le pourcentage de travailleurs qui travaillaient dans leur comté de résidence est passé de 72,2 % en 2019 à 76,5 % en 2021. (Ce calcul inclut les travailleurs à domicile, qui sont traités comme travaillant dans leur comté de résidence). Parmi les métros comptant un million d’habitants ou plus, la région métropolitaine de San Francisco-Oakland-Berkeley et la région métropolitaine de San Jose-Sunnyvale-Santa Clara, toutes deux situées en Californie, affichaient le pourcentage le plus élevé de travailleurs à domicile (environ 35%) en 2021. Les deux métros ont des liens étroits avec les secteurs de des technologies de l’information.

« Chacun a pu mesurer les dangers d’une vie enfermée dans le seul cocon familial, privé de la diversité des expériences sociales qui construisent notre identité. Malgré le désir de se retrouver, le télétravail est pourtant devenu, après le confinement, une aspiration générale. Au-delà de la découverte des solutions techniques mises en œuvre pendant la crise, Zoom et autres Teams, il s’est installé dans les consciences comme une alternative, fût-elle partielle, au travail régulier (..) Les tentations de la société numérique, de vivre grâce au télétravail sans les contraintes de la vie professionnelle ordinaire, se sont révélées plus fortes. »
Homo Numericus, La civilisation qui vient – Daniel Cohen

Leave a comment

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies