Aller au contenu Skip to sidebar Skip to footer

Brèves

La concurrence muselée et faussée

« Competition, free market… », les républicains mettent en avant ces deux idées comme essentielles au dynamisme de l’économie américaine. Le problème est que l’économie américaine ne semble plus vraiment régie par ces règles et est désormais sous l’emprise des monopoles ou des oligopoles. Et il ne s’agit pas seulement des GAFA, beaucoup d’autres secteurs comme les…

Read more

Dieu convoque Allah

127, 128, 129… Le comptage n’était pas fini mais il attira l’attention de Saint-Pierre qui n’avait pas fait le lien avec les évènements intervenus quelques mois plutôt. Les membres du groupe expédiés en urgence malgré eux n’avaient pas eu le temps d’être dispatchés vers les bons interlocuteurs car nombre d’entre eux auraient dû être présentés à Allah ou Yahvé. Le chiffre était assez inhabituel pour susciter sa curiosité. Et le message que cet épisode tragique avait généré « Pray Pour Paris » était fort éloigné du « Je suis Charlie ». Alors que celui-ci avait eu un effet clivant en créant les groupes qui s’en revendiquaient et d’autres qui s’y sentaient totalement étrangers, celui-là était plus inclusif et suscitait une adhésion plus large. - Saint-Pierre : Que venez-vous faire ici, vous semblez si jeunes et pas du tout préparés pour ce voyage ? - Djamila, un peu en avant du groupe : des faibles d’esprits tout de noir vêtus se réclamant d’Allah, autrement dit Elie, ont tiré dans le tas pour faire le plus de victimes possibles.

Read more

Dieu convoque Charlie

Écrit après les événements de Charlie et de l'Hyper Cacher Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Honoré, oncle Bernard se présentent devant Saint Pierre, ainsi que 6 autres personnes qu’il ne connaissait pas. - Saint Pierre : Que me vaut l’honneur ? - Charb (qui était le chef de la bande) : nous avons été pris par surprise par deux fous furieux, tout de noir vêtus de la tête au pied, qui ne se sont pas présentés. On pensait que le niqab était interdit dans les lieux publics. D’abord, on croyait à une grosse farce et puis on a compris assez vite qu’ils n’étaient pas venus pour sucrer les fraises ou peindre  la girafe. - Saint-Pierre : Pourquoi ces deux pois chiches en avaient contre vous ?

Read more

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies