Aller au contenu Skip to footer

Perquisition à Mar-a-Lago : Action, Réaction

La meilleure défense c’est l’attaque. Donald Trump a bien intégré cette idée et l’a appliqué avec soin dans toutes les nombreuses affaires dans lesquelles il est impliqué. Dans la dernière, la perquisition à son domicile de Mar-a-Lago menée par le FBI, il vient d’en vient faire une nouvelle démonstration. Après avoir annoncé lui-même la perquisition sur son réseau social Truth Social, Donald Trump vient de publier un post indiquant qu’il contre-attaquait en « filed a motion in the U.S. District Court for the Southern District of Florida strongly asserting my rights, including under the Fourth Amendment of our Constitution, regarding the unnecessary, unwarranted, and unAmerican Break-In by dozens of FBI agents, and others, of my home, Mar-a-Lago, in Palm Beach, Florida… »

En quinze jours, sa défense a évolué passant de l’inexistence de documents, à l’idée que ces documents étaient personnels, en passant par le fait qu’ils auraient été placés par le FBI ou encore qu’ils aient été déclassifiés. Aujourd’hui, il fait appel au quatrième amendement qui stipule :

The right of the people to be secure in their persons, houses, papers, and effects, against unreasonable searches and seizures, shall not be violated, and no Warrants shall issue, but upon probable cause, supported by Oath or affirmation, and particularly describing the place to be searched, and the persons or things to be seized.

Leave a comment

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies