Aller au contenu Skip to footer

6 janvier : Mike Lee, nouvelle pièce du puzzle

Si je pers, les élections seront frauduleuses. Je pers, les élections sont frauduleuses. Il faut donc actionner tous les dispositifs, légaux et moins légaux, pour inverser les résultats des élections. J’ai gagné mais Joe Biden est à la Maison Blanche, les élections ont été frauduleuses.

Tel est le narratif de Donald Trump avant, pendant et après les élections. S’il avait été seul, il ne serait pas allé très loin. Mais voilà, pendant toute cette période, il a été aidé par de nombreux républicains tombés dans le trou noir de la trumposphère. Parmi ceux-ci, Mike Lee, sénateur de l’Utah semble avoir joué un rôle important si l’on en juge d’après les échanges de textos avec Mark Meadows, le Chief of Staff de Donald Trump qui viennent d’être révélés par la chaine CNN (Mark Meadows’ texts with Mike Lee and Chip Roy).

Dès le 7 novembre, alors que le résultat a été publié, Mike Lee explique à Mark Meadows que le choix n’est pas entre accepter le vote ou détruire la crédibilité du processus électorale, mais qu’il existe une troisième voie consistant à engager tous les recours possibles tout en coopérant avec processus de transition. Jusqu’ici rien d’illégal mais on perçoit un début de remise en cause du résultat un peu suspecte. Certes quelques états font la différence mais Joe Biden a obtenu 7 millions de voix de plus que son opposant.

7 novembre 2020

De Mike Lee à Mark Meadows

I want to offer words of encouragement to the president, and have reached out to Molly for that purpose. This doesn’t have to come down to a binary choice between (1) an immediate concession, and (2) a destruction of the credibility of the election process.

Note: Lee’s mention of “Molly” likely refers to Molly Michael, Trump’s executive assistant.

Il se fend alors d’un long texto à Mark Meadows mais adressé au président signé par des éminents représentants de la trumposphère dans lequel il lui assure de leur soutien plein et entier. Le 9 novembre, il mentionne une réunion organisée par le Conservative Partnership Initiative (CPI) à laquelle Sidney Powell est invité d’honneur. On se souvient de l’homérique conférence de presse du 7 novembre au Four Seasons Ladscaping (Une mise en scène sur le parking d’une boutique d’aménagement paysagé par suite d’une confusion avec l’hôtel du Four Seasons de Philadelphie) lors de laquelle l’avocate d’opérette et l’ancien maire de New York et conseiller juridique de Donald Trump ont remis en cause les résultats des élections.

Alors que Sidney Powell avait fait la preuve de son amateurisme et de son extravagance, Mike Lee poussa alors un autre Histrion, Jon Eastman, également avocat. A cette date, le professeur de droit n’a pas rédigé son infame mémo de 6 pages mais il a déjà posté de nombreux tweets insinuant que les démocrates ont utilisé différents moyens pour voler les élections

23 novembre 2020

De Mike Lee à Mark Meadows

John Eastman has some really interesting research on this. The good news is is that Eastman is proposing an approach that unlike what Sidney Powell has propose could be examined very quickly.But to do this, you’d have to act very soon. Some believe today might be the deadline for some of this in PA.

Le 8 décembre, alors que les états s’apprêtent à certifier les grands électeurs (le 14 décembre) avant de les envoyer au Congrès pour la certification qui doit intervenir le 6 janvier, Mike Lee espère toujours trouver une voie pour changer le cours des élections. Mark Meadows ne le contredit pas et indique qu’il s’active aussi dans cette direction.

8 décembre 2020

De Mike Lee à Mark Meadows

If a very small handful of states were to have their legislatures appoint alternative slates of delegates, there could be a path.

De Mark Meadows à Mike Lee

I am working on that as of yesterday

Le 10 décembre, le fameux CPI publie une lettre intimant les congrès des états (les 6 états qui font la différence : Pennsylvanie, Arizona, Géorgie, Wisconsin, Nevada, et Michigan) pour désigner de nouveaux grands électeurs en lieu et place de ceux qui sont issus du vote populaire.

Conservatives Call on State Legislators to Appoint New Electors, in Accordance with the Constitution

December 10, 2020

Washington, DC

The evidence overwhelmingly shows officials in key battleground states—as the result of a coordinated pressure campaign by Democrats and allied groups—violated the Constitution, state and federal law in changing mail-in voting rules that resulted in unlawful and invalid certifications of Biden victories.

There is no doubt President Donald J. Trump is the lawful winner of the presidential election. Joe Biden is not president-elect.

Accordingly, state legislatures in the battleground states of Pennsylvania, Arizona, Georgia, Wisconsin, Nevada, and Michigan should exercise their plenary power under the Constitution and appoint clean slates of electors to the Electoral College to support President Trump. Similarly, both the House and Senate should accept only these clean Electoral College slates and object to and reject any competing slates in favor of Vice President Biden from these states.

Conservative leaders and groups should begin mobilizing immediately to contact their state legislators, as well as their representatives in the House and Senate, to demand that clean slates of electors be appointed in the manner laid out in the U.S. Constitution.

Le temps passe et Mike Lee continue toujours à s’activer. Le 4 janvier, deux jours avant la certification du 6 janvier par Mike Pence, il participe au rassemblement organisé par Donald Trump en Géorgie pour soutenir les élections des deux sénateurs de l’état où les républicains David Perdue et Kelly Loeffler sont menacés et où l’élection de deux sénateurs démocrates donnerait la majorité au parti de l’âne. Il rencontre également l’équipe juridique de Donald Trump qui ne semble pas satisfait de sa participation : « Mike Lee is here, too. But I’m a little angry at him today… I just want Mike Lee to listen to this, what I’m talking [about], because you know what, we need his vote. »

Piqué au vif d’être repris, il renouvelle son engagement vis-à-vis du maître :

4 janvier 2021

De Mike Lee à Mark Meadows

I’ve been spending 14 hours a day for the last week trying to unravel this for him. To have him take a shot at me like that in such a public setting without even asking me about it is pretty discouraging.

Et il persiste

De Mike Lee à Mark Meadows

It’s not your fault. But I’ve been calling state legislators for hours today, and am going to spend hours doing the same tomorrow. I’m trying to figure out a path that I can persuasively defend, and this won’t make it any easier, especially if others now think I’m doing this because he went after me. This just makes it a lot more complicated. And it was complicated already. We need something from state legislatures to make this legitimate and to have any hope of winning. Even if they can’t convene, it might be enough if a majority of them are willing to sign a statement indicating how they would vote.

Face à l’échec de cette initiative, Mike Lee vota le 6 janvier pour certifier l’élection de Joe Biden essayant ainsi d’effacer son activisme des deux derniers mois. Malheureusement pour lui, CNN a publié ses écrits qui ne laisse place à aucune ambiguïté sur son rôle à informer les résultats ce qui peut sans grand doute s’appeler un coup d’état.

Leave a comment

Recevez les derniers articles directement dans votre boîte mail !

Un Jour en Amérique © 2022. Tous droits réservés. 
Consentement des cookies